Accueil
»
Blog
» Comment entretenir ses mailles Le Minor

Entretenir et nettoyer vos pulls en laine peut vous sembler compliqué. Nos mailles sont douces et précieuses ; elles nécessitent un soin particulier. Voici des gestes simples mais essentiels pour conserver nos pulls le plus longtemps possible !

 

 

La fréquence de lavage


Laver trop souvent ses pulls en laine vierge et mérinos va les abîmer. Pour conserver la douceur de nos mailles et éviter qu'elles ne boulochent, nous vous conseillons d'espacer le plus possible les lavages. A priori, vous ne portez pas vos pulls à même la peau donc à moins d'avoir une transpiration excessive ou de vous tâcher, il n'est pas nécessaire de trop laver ses pulls en laine.
La laine s'auto-régénère et est donc auto-nettoyante. La laine vierge retient la chaleur en permettant à l’humidité de s’évaporer. Le mérinos quant à lui, a des propriétés anti bactériennes et ne retient pas les odeurs. Par conséquent, il vous suffit d'aérer vos pulls après les avoir porté ! Pour tout savoir des propriétés de la laine, nous vous disons tout ici.

 

Le lavage en machine
 

 

Les étiquettes de nos pulls indiquent un lavage à la main. Mais nous savons qu'en lavant les pulls à la main, nous avons tendance à trop frotter et à trop essorer les mailles ce qui casse la fibre. Il faut faire tremper votre pull dans de l'eau froide aditionnée de shampoing doux pendant 5mn puis le rincer à grandes eaux avant un essorage dans une serviette éponge.
Pour un lavage optimal, nous vous conseillons cependant la machine. Les modèles contemporains ont d'excellents programme laine qui permettent un lavage à froid, doux et un essorage optimal : pas plus de 20° et moins de 800 tours/minutes pour l'essorage au risque de feutrer ou détériorer ces pulls précieux ! Pour l'agent nettoyant, une lessive liquide douce, hypoallergénique et écologique fera l'affaire !


 

Le séchage

 

 

Pour ne pas les déformer, nous vous recommandons de faire sécher vos pulls à plat ! Vous pouvez les poser sur une serviette de toilette et les retourner de temps en temps. laine vierge, elle sèche très vite. La laine mérinos apporte de la sensualité à notre pull chaussette. Jouant sur un contraste d'un gris Le séchage ne devrait pas durer plus d'une journée si l'essorage a été convenablement réalisé.

 

Si vous aimez porter des vêtements impeccablement repassés, le programme laine du fer permet de ne pas brusquer ni brûler la fibre qui est sensible et fragile. Repassez sur l'envers en posant un linge entre la maille et le fer. Notre technique favorite reste le jet de vapeur avec un steamer ou une centrale vapeur. En effet, la vapeur redonne du gonflant à la laine. N'oubliez pas que la laine est une matière naturelle qui réagit comme vos cheveux : plus l'air est chaud et humide, plus elle gonfle !


 

 

L'entretien au quotidien

 

Comme nous l'avons expliqué plus haut, il faut aérer un pull après l'avoir porté car la laine a des propriétés auto-nettoyantes. Les puristes metront donc leurs pulls sur cintre au lieu de les plier dans le placard. Comme pour tout vêtement, votre dressing doit être sec afin d'éviter que l'humidité ne détériore vos pulls.

 

Faites attention aux mites qui sont un fléau. Elles aiment particulièrement les lainages ! Disposez de l'anti-mites et surveillez régulièrement votre dressing afin de pallier à tout souci majeur.

En cas de bouloches, ne paniquez pas. La laine est une matière vivante et le boulochage est un processus de rejet d'excédent de matière. Il y en aura sans doûte quelques unes au début, majoritairement sur les pulls en mérinos. Puis elles disparaîtront naturellement par la suite. Vous pouvez prévenir leur apparition en lavant le pull à l'envers ou dans un filet (le vêtement frottera moins ce qui libèrera moins de fibre excédentaire) et utiliser un rasoir à bouloches pour les séparer de votre pull.

 

 

 

 

 

 

La laine, une fibre précieuse