Accueil
»
Blog
» J’adopte un look élégant avec un caban

 

Si il y a un manteau emblématique du milieu maritime, c’est bien le caban ! Porté au XIXè siècle sur les épaules des aspirants à de la Royal Navy, ses origines seraient plus anciennes et remonteraient au XVè siècle. Reconnaissable entre tous par sa double rangée de boutons, ce détail était à l’origine plus pratique qu’esthétique puisqu’il permettait de boutonner cette veste militaire en fonction du sens du vent. Bien évidemment, ses origines en font un allier de choix qui s’associe parfaitement au pull marin. Aujourd’hui, on fait un tour d’horizon dune icône de la mode, de ses origines à des idées de look : 

 


DES ORIGINES VIEILLES DE PLUS D'UN SIÈCLE


 

 

1. Un début militaire


D'après certaines sources, les origines du caban remonteraient au XVème siècle. À cette époque, les marins européens se protégeaient des aléas climatiques maritimes à l’aide d’une épaisse toile de laine empruntée aux navigateurs barbaresques. Mais le caban tel qu’on le connaît serait davantage apparu aux alentours des années 1800.

Ce manteau en laine à manches longues et double boutonnage servait alors à protéger les futurs soldats de la Marine Nationale anglaise. Imperméable et véritable coupe-vent, il leur permettait d’arpenter le pont d’un bateau sans craindre les embruns ni le vent. Il apparaît en France en 1845 et est officiellement adopté par la Marine Nationale en 1848.

2. Apparition du caban dans la vie civile

Après une longue carrière, le changement des uniformes de l’armée amène le manteau à se retrouver dans des surplus ainsi que des friperies. Débarrassé de ses insignes mais aussi de ses boutons militaires, le caban se fraie rapidement un chemin vers les placards de monsieur tout le monde. À partir des années 60, il atterrit même sur les épaules des artistes de l’époque.

En France, Boris Vian et Jean Cocteau en font leur manteau de prédilection. Outre Atlantique, Lou Reed et James Dean le hissent au rang d’incontournable du dressing masculin. Enfin, en 1962, Yves Saint Laurent est le premier créateur de mode à le réinventer et le proposer comme pièce de luxe. 

 

 

 

Gustav Borgen : Marin norvégien en 1919

Source Picryl

 

 


CABAN ET PULL MARIN : LE COMBO GAGNANT


 

 

1. Le caban, une pièce élégante

 

En schématisant, le prêt-à-porter masculin est divisé en deux styles distincts : le formel/élégant, le casual/quotidien. Sobre et indémodable, le caban est aussi à l’aise dans des tenues de tous les jours que des ensembles élégants, même associé avec un pull marin !

Forcément choisi dans son coloris bleu marine originel, on pourra également choisir notre pull marin dans la même teinte. Uni, l’association des deux n’en sera que plus élégante ! En bas, un joli pantalon en laine, bleu marine ou gris anthracite, sera de mise. Aux pieds, on privilégiera alors des derbies noires simples ou bien des bottines type Chelsea en cuir lisse pour terminer l’ensemble.

 

 

 

2. Le caban, une pièce à porter tous les jours

 

Le prêt-à-porter pour homme étant relativement large, il est bien entendu possible de transposer le caban, toujours associé au pull marin, dans des tenues plus casual. Et là, les choix sont multiples ! Le caban étant un manteau mi-long, il est alors possible de varier les plaisirs.

On quitte donc le pull marin uni pour le traditionnel pull marin à rayures. En dessous, on glisse une chemise en jean ou en chambray, qu’on laissera volontairement (et très légèrement) dépasser du pull au col, aux poignets et sur le bas. Pour le pantalon plusieurs choix s’offrent à nous. Pour un style un brin rock, le jean brut s’impose comme une évidence. On l’accompagne alors d’une paire de workboots camel ou bien marron foncé, en cuir lisse ou en nubuck. En accessoire, le bonnet est le bienvenu !

Une autre variante, qui peut rappeler son passé militaire, est de remplacer le jean par un pantalon en toile, comme un chino. Choisi droit voir ample, il sera soit beige soit kaki. Si on le choisit dans cette seconde teinte, le pull marin marine à rayures peut être alors remplacé par un pull marin uni écru. Aux pieds, une paire de deck shoes finira ce clin d'œil aux heures maritimes passées du caban. En accessoire, un sac en bandoulière dans une toile épaisse (en ripstop par exemple) viendra compléter cette ensemble de la plus belle des manières. 

 

 

 


 

 

 

Sur le même thème : 

 

Nous répondons à toutes vos questions : Discuter